Avril 2017 – Après 12h de bus de nuit, Banaue-Manille, nous arrivons à Manille vers 7h00 le matin où mon copain nous attends tout fraîchement arrivé de Montréal. J’avais pris soins de réserver un hôtel tout près de l’aéroport puisque nous avons un vol à midi. À Manille, il ne faut pas sous-estimé le trafic, un stress de moins d’être près de l’aéroport.

Voici le lien de l’hôtel et il y a quelques petits resto juste à côté. Chambre avec salle de bain partagée.

Nous voilà donc à midi à l’aéroport et notre avion à un peu de retard. Du fait, un des points négatifs des Philippines est le voyagement. Beaucoup d’avions et ferry à faire pour aller d’une île à l’autre. Nous avons été chanceux, car la température a été de notre côté tout le long dû voyage. Il y a eu très peu de retard ou de d’annulation dus à la température.

Notre avion est prêt et pour si rendre on doit marcher dehors. La compagnie nous donne des parapluies pour se protéger du soleil!! Pratique courante en Asie, les gens n’aime pas être bronzés. C’est un signe de pauvreté. J’ai d’ailleurs vu des affiches de concours de beauté et les filles ont toutes le teint très pâle. Être blanc, c’est ça la beauté! Et nous on paye pour se faire bronzer!

18552769_10155198447653529_1180052386_o

Pour aller à l’île de Coron, la compagnie Cebu Pacific Air offrait les meilleurs prix. Il semblerait que la compagnie Skyjet à de meilleurs prix par contre. Si vous faites une recherche via Skyscanner, cette compagnie ne sort pas dans les recherches. Recherchez directement sur leur site pour comparer.

Ile de Coron

On a très hâte d’y mettre les pieds! On dit Coron mais en fait on est sur l’île Busuanga. Coron est une petite île à côté. Tout le monde dit Coron. Cette île fait partie de l‘archipel de Palawan. Si vous faites des recherches sur Google, vous verrez les magnifiques plages et les eaux cristallines de l’endroit. Le hic est que ces plages sont accessibles en bateau.

Donc à Coron même, il n’y a pas de plages. Si vous avez un budget serré et vous pensez aller sur de magnifiques plages par vous même, oubliez ça. Allez dans les environ de El Nido à la place.

Transport depuis l’aéroport de Coron

Pour se rendre en ville, j’avais réservé au préalable un van au prix fixe de 300 php par personne. Il n’y a pas de taxis, c’est vraiment la seule alternative (c’est ce qu’on m’a dit). J’ai réservé via l’hôtel.

J’avais la chance d’être assise proche d’une fenêtre et j’ai pu prendre quelques photos sur la route. On a même dû laisser passer un troupeau de vaches.

Notre hébergement à Coron

Nous arrivons au Corto divers, centre de plongée avec hébergement à l’étage. Puisque c’est avec ce centre que nous allions faire notre certification de plongée, il était avantageux de rester à cet endroit. De plus, nous avions tarifs réduits sur les chambres. 1500php la nuit (40$).
Institution très bien côté sur Tripadvisor, j »avais réservé quelques mois d’avance, pour être sûr d’avoir notre place avec un guide français. Pas besoin de payer à l’avance, tout se fait sur place.

  • Coût : 5 nuits et cours de plongée PADI open water : 626$ par personne. Nous étions trois.
Aire de détente
Cuisine
Notre chambre avec air climatisée

Explorons Coron!

Nous allons un peu explorer les alentours. Très authentique comme endroit. Presque pas d’auto mais d’innombrable tricycles! Plusieurs petits magasins de locaux et on se sent vraiment ailleurs.

Annie Explore -Coron

Mont Tapyas

Vous ne pouvez pas aller à Coron sans aller y voir le coucher de soleil depuis son plus au mont, le mont Tapyas.

D’une hauteur de 210 mètres et après avoir grimpé ses 720 marches, vous aurez une magnifique vue sur la baie accompagnée d’un superbe coucher de soleil. L’effort en vaut le coup. Par contre, allez-y seulement en fin de journée. L’extrême chaleur durant le jour doit rendre la montée très pénible!

Annie Explore -Coron

Voici en photos le fabuleux coucher de soleil que nous avons eu la chance d’observer!

Annie Explore -Coron

Le soir, le tout est illuminé!


Manger à Coron

Après ces gros efforts, je vous conseille fortement d’aller prendre une bière, mais surtout d’aller manger un morceau au Brujita!! Meilleur restaurant de Coron ( selon moi!)

Vous devez absolument essayer la spécialité du restaurant, le poisson fumé dans le lait de coco et ‘jack fruit’. Tout simplement DIVIN!!! Avec les patates douces en accompagnement. Juste d’en parler, je salive!! Pour 5$, pourquoi s’en passer!

Toute leur nourriture est excellente. C’est d’ailleurs un restaurant qui sert plusieurs plats végétariens. Si vous désirez aller souper, arrivez tôt car ce n’est pas très grand et il se remplie très vite. Le propriétaire est d’une extrême gentillesse. Comme partout aux Philippines, vous ne devez pas être pressé pour manger. Le service est souvent très lent et vous ne serez pas tous servi en même temps!

 
Situé tout près du Brujita, le restaurant le Levine possède une terrasse au 3e étage. La nourriture est bonne, mais on y va surtout pour la vue!

Nous avons adopté l’endroit pour les déjeuners. Le restaurant est vraiment tout près de l’endroit où nous restions. Il était impératif de se présenter pas plus tard que 6h15 si nous voulions être de retour pour 7h45… et ce même si nous étions les seuls clients. Il ne faut pas être dernière minute là-bas!

Cours de plongée à Coron

En étant de passage dans un pays où il y a de superbes sites de plongée, il était de mise d’y faire notre cours. Nous avons choisi le centre de plongée Corto divers où nous pouvions faire notre cours en français comme je mentionne un peu plus haut.
Le cours pour la certification PADI open water est sur 3 jours, 2 plongées par jour, repas inclut et guide francophone pour 20 000php (550$).

La nourriture est excellente, dans les meilleurs plats que j’ai mangé en voyage aux Philippines (sauf le poisson ci-contre qu’ils font trop cuire.)

Chaque matin, on nous conduit au port pour monter à bord d’un bateau privé.

Sites de plongée :

  1. Viviane beach : Site pour débutant, 11 mètres de profondeur
  2. Twin peaks : Nous avons vu notre 1ère tortue, barracuda, poisson clown. 12m de profondeur
  3. CYC : Cette plongée a été courte…voir péripétie plus bas!
  4. Barracuda Lake : Dans ce lac d’eau douce cristalline, la température de l’eau passe de 30 à 38 degrés au fur et à mesure qu’on descend! Très impressionnant de nager et d’avoir la sensation de froid et ensuite très chaud. On peut y voir les différences de températures car l’eau devient comme brouillé. Voici des photos tirés du blog Passion plongée sous-marine.


 

  • Olympia Maru (épave) : Cargo japonais de 122m qui a coulé droit au fond. Le chateau est à 12m et le flanc gauche à 16m. Nous avons descendu jusqu’à 22m. La visibilité est excellente et Olivier nous dit plus tard que nous sommes vraiment dans une bonne journée. Semblerait-il qu’une telle visibilité, ça arrive environ 60 jours dans l’année. Très impressionnant d’arriver à la coque du bateau, se reculer pour la voir de loin, et d’y apercevoir toute la vie qui s’y est installée! Coraux, algues, poissons lions. Vraiment une belle plongée!
  • Morazan (épave) : Épave de 140m de long qui a échoué du côté tribord. D’impressionnant coraux durs sur la surface de l’épave. On peut entrer à l’intérieur voir la salle des machines. Nous n’y sommes pas allés étant un peu clostrophobe. Nous avons plongé jusqu’à un maximum de 22m pendant 45 minutes. Voici des photos prises sur les épaves tirées du blog Passion plongée sous-marine. Nous n’avons pas apporté notre caméra, je préférais me concentrer sur ma plongée. Mes souvenirs sont dans ma tête!

2e journée, nous débutons la journée avec différents exercices pour vider notre masque sous l’eau et nous partons ensuite faire notre 3e plongée. Pour cette plongée ( et la seule), j’ai décidé d’apporter ma caméra sous-marine. Regardez bien la 2e photo, à gauche, il y a un gros banc de mini mini poissons.

Cette photo sera la dernière photo…. car la suite nous mène directement à notre méga péripétie de voyage!!!

Nous avions un exercice de flottabilité à faire, Pierre termine et c’est maintenant mon tour. Tout à coup, je le vois se prendre le genou avec ses deux mains et il semble hurler de douleur… Un nuage de sable à ses pieds, je n’y vois aucune bête…. Il fait signe à notre instructeur, Olivier, de remonter immédiatement. Nous étions à une profondeur de 7 mètres environ, nous remontons donc tranquillement vers le bateau en me posant une tonne de questions dans ma tête!
Au fond de moi, j’espérais tellement que ça ne soit pas quelque chose de venimeux!! À l’extérieur de l’eau, Olivier nous indique qu’il s’est fait attaquer par une raie pastenague. Heureusement, ce n’est pas venimeux. Fiouuuu! En déposant son genou dans le sable, elle était cachée à cet endroit et elle s’est sentie attaquée.

En 10 ans, Olivier n’avait jamais vécu ça. Donc, on sort de l’eau et il a vraiment très mal! La coupure est franche, pas vraiment de saignement. On y applique de l’iode le temps d’aller à l’hôpital. Son dard à probablement entré d’un bon pouce et demi!

Hôpital d’une île éloignée = hôpital rudimentaire!

C’est gratuit, on passe par dessus le triage et on va directement au comptoir.

Julie en profite pour aller aux toilettes. Il y a une belle affiche comment laver ses mains, mais il n’y a ni savon, ni papier de toilette………..

On rencontre enfin le médecin ( qui ressemble plus à un concierge…) et il ne semble pas très vite sur la gâchette! Une chance que ce n’était pas une attaque de requin, on serait encore là bas!

Le doc prescrit des antibiotiques et des gauzes 4×4 pour nettoyer la plaie. Oui, oui, je dois aller à une sorte de pharmacie en face chercher des gauzes car ils en ont pas sur place!

Salle de trauma

En gros, nous avons été très chanceux dans notre malchance. Si la raie avait transpercée une partie au haut du corps ou atteint une artère dans la jambe, je ne crois pas qu’on s’en serait sorti aussi facilement!


La journée plongée a été annulée, nous avons donc profité de la journée pour faire la théorie.
Nous avons terminé la 3e journée avec 3 plongées et de superbes souvenirs des fonds marins de Coron et une cicatrice!

[wpvideo YkAqL0ja]


Environ une dizaine de jours après l’incident, la plaie n’est toujours pas fermée et les démangeaisons commencent…. L’infection semble commencer!

18762429_10158710396595641_868840343_n

J’ai la chance en travaillant dans un laboratoire, de pouvoir avoir l’avis d’un microbiologiste. J’envoie la photo à une collègue ainsi que les antibiotiques que j’ai sous la main pour savoir si on peut se débrouiller avec ceux-là. Malheureusement, la bactérie soupçonnée de l’infection, nécessite la prise de 2 antibiotiques que je n’ai pas sous la main.
Puisque nous devions nous rendre à Cebu pour prendre un vol, nous avions une journée à ne rien faire dans cette ville. Je m’informe où nous devrions aller et on nous conseille le Chong Hua Hospital. Nous étions un peu craintifs après notre expérience à Coron, mais nous n’avions vraiment pas le choix. Énorme surprise, en 1h30 nous avons vu le médecin et antibiotique en main!! La consultation à coûté 8$ et les médicaments 35$! Service impeccable, médecin d’une gentillesse sans pareil!
Dans les 12 premières heures suivant la prise d’antibiotiques, la rougeur avait déjà beaucoup diminué.
Malgré cette mésaventure, nous avons adoré faire de la plongée. Ce n’est que le début!


À lire : Hopping Island à Coron