Mont Pulag, quelle aventure!

Asie, Asie, Philippines, Philippines, Randonnées, Voyages

Après une grosse journée de marche à Manille, on fait une petite sieste car nous devons aller rejoindre l’équipe qui nous attend pour aller faire l’ascension du Mont Pulag.

Le mont Pulag est le 3e plus haut mont des Philippines. De son 2922m,  il se situe dans la région de Luzon.

Quelques compagnies organisent cette aventure et notre choix s’est arrêté sur l’agence Trail Adventures. L’aventure se déroule sur 2 jours puisqu’il y a beaucoup de transport à faire.
Alors, on rencontre nos 2 guides à la gare d’autobus de Manille dans la ville de Pasay vers 21h00. Nous serons un groupe de 15 personnes. L’autobus part à 22h00 pour la ville de Baguio.
Parenthèse sur les autobus : on gèleeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!! Difficile à croire que tu es dans un pays où il fait plus de 30 degrés et que tu dois t’habiller comme un ours pour voyager en autobus!!! On fait avec ce qu’on a, on se sert de notre petit sac à dos en guise  de couverture…!
On arrive à Baguio à 3h30am après avoir essayé de dormir dans le congélateur… De Baguio, on prend un Jeepney pendant une bonne 1h30 avant de faire une pause déjeuner.

Les Jeepneys sont un moyen de transport très populaire aux Philippines. Ce sont des jeeps qui ont été abandonnés lors de la seconde guerre mondiale. Ils ont été transformés pour le transport en commun et ils sont tous uniques par leurs décorations flamboyantes.

DSC_0043DSC_0096
DSC_0080
Comme vous voyez dans la photo ci dessus, on est 15 là dedans, tassés comme des sardines. Une chance que tout le monde sent bon! D’ailleurs tout les Philippiens sentent bons! Ils sont très propres de leur personne.

On fait un petit stop prêt d’un lac sur le passage

FHD0011
1er arrêt déjeuner vers 5h00 le matin. Le soleil se lève et nous voyons déjà quelques montagnes.
En cours de route on arrête à 2 endroits. Le premier endroit est pour voir un pont suspendu. Le Jang Jang Hanging Bridge
DSC_0065DSC_0066DSC_0070
2e stop, le Daclan Sulfur. Un stop d’environ 10-15 minutes. C’est un endroit naturel où bouille naturellement du soufre.
DSC_0082
 


 

Après ces 2 arrêts, nous devons nous rendre à l’hôpital pour avoir un certificat médical….

La veille de notre départ, j’apprends dans le e-mail détaillé de la compagnie qu’il faut un certificat médical. À notre rencontre, notre guide nous dit que ce n’est pas grave si nous ne l’avons pas, nous arrêterons à l’hôpital en cours de route…. Je demande pourquoi il faut un certificat et elle me dit qu’il faut absolument avoir ce papier, signé par un médecin, pour prouver qu’on est en bonne forme pour la rando. Sinon, nous n’avons pas le droit de le faire. N’importe quoi!!!! La moitié du groupe n’a pas son papier. On va vraiment arrêter à l’hôpital pour faire signer un papier de santé!?? Et ça coûte combien ce papier??
100 php supposément.
Finalement on arrête dans une clinique médicale, car à l’hôpital ça peu prendre plusieurs heures…. Vraiment ridicule, voire que j’aurais pris rendez vous avec mon médecin famille au Québec (que je n’ai pas…) pour un papier de bonne santé pour gravir une montagne!! On s’en va pas faire l’Everest quand même!
Donc arrêt obligé à la clinique. Ouais clinique… c’est comme si on entrait dans un dépanneur. Il y a un comptoir pour acheter des grignotines et il y a des chaises en lignes pour l’attente. On passe à un pupitre où une infirmière nous fait remplir un papier, prend notre pression, pouls et saturation. Ensuite on voit le médecin, qui est en passant dans la même salle que la salle d’attente et le comptoir des grignotines… Devant tout le monde, elle écoute notre coeur, les poumons, nous poses des questions et récolte sont 100php qui est finalement 150php…. Hey boy! Ça pas l’air d’une arnaque du tout!!
18379299_640116402854499_1877864144_o
Après plusieurs heures de jeepney tassés en sardines, on arrive enfin au DENR vers 9h30, l’endroit où est géré le parc. C’est d’ailleurs cet endroit qui exige le certificat médical.
Donc, plusieurs groupes sont réunis dans une salle pour écouter un vidéo obligatoire. Vidéo pénible de 20 minutes qui nous enseigne quoi faire et ne pas faire pour respecter la nature. Ensuite, une femme vient nous parler, nous demande d’où on vient, répète le vidéo, nous enseigne les bonnes valeurs de la vie en y incluant Jésus, d’éviter de s’embrasser en public ou d’y faire l’amour…… Vraiment!! Peut on juste profiter du dehors svp!?? Pas besoin de répéter 10 fois, le vidéo était suffisant!!
On repart vers 10h45 vers le ‘homestay’ où nous passerons du temps pour se reposer avant et après la randonnée. Je sais pas si vous avez compté, mais ça fait déjà pas mal d’heures qu’on roule depuis la veille!
Pause dîner et ensuite le conducteur propose à ceux qui le veulent, de faire le reste de la route sur le toit du jeepney. Julie embarque sur le toit avec joie et réussie à capturer quelques photos en cours de route. Ça brasse pas mal là dedans!
DSCN0624
DSCN0568
 

On arrive enfin au ‘homestay’. C’est un endroit magnifique et reposant

DSC_0112DSC_0106DSC_0108
On explore les alentours et on trouve un magnifique endroit à côté d’un champ pour relaxer au soleil. Incroyable vue sur les montagnes.
DSC_0117FHD0023DSC_0114
 


 
On s’installe dans notre chambre chez l’habitant. Très douillet avec en prime des couvertures en minous!!! Confort à son maximum après tant d’heures de route!
FHD001618452103_10158636498925641_1667017922_o(1)
On se couche à 19h00 car nous devons nous lever à minuit. À 1h00 du matin l’ascension doit débuter.
Il vente très fort toute la soirée. On redoute qu’il fera très froid à minuit!! Surprise, il vente très fort, mais température parfaite. Pas trop chaud ni trop froid.
On rejoint le groupe, on est bien habillées et surtout prête!
18111191_10158533842860641_305469538_o
On nous indique de toujours bien suivre le sentier. Puisqu’on est dans le noir, il y a des côtés du sentier que c’est un ravin…
Les premières heures vont bien. Nous ne trouvons pas le sentier très difficile. Le ciel est couvert et on espère que les nuages se dissiperont pour qu’on puisse bien voir le lever du soleil au sommet.

Nous voilà en milieu de route pour faire une pause

18379212_640116392854500_751960319_o
Après cette pause, la température se gâche un peu. Nous quittons la forêt et le vent souffle plus fort. La pluie se met un peu de la partie. Nous arrivons au sommet vers 4h30 du matin avec 1 heure d’avance sur le temps que ça prend à l’habitude.
Il pleut, vente fort et on gèle. On enfile des vêtements secs au travers des arbustes. Tout le monde se trouve un coin dans les arbustes pour se protéger de la pluie et du vent. On doit attendre que le soleil se lève et on a la forte impression qu’on ne verra pas grand chose!
DSC_0127

Voici notre vidéo tourné au sommet!

Plus facile en vidéo de vous exprimer le moment présent! Désolé le son n’est pas très fort

 


 

Un autre vidéo pour montrer la force du vent

 


 
Et un autre avec bien sur la preuve qu’on est au top! Juste voir Julie à la fin du vidéo ça vaut la peine!
 

 
Le soleil se montre un peu la binette à travers les nuages et c’est pas mal ça qu’on verra!
DSC_0130
Bon on gèle pas mal, je demande à notre guide si on descend bientôt. Ça fait 1h30 qu’on est ici et il y a tellement de nuages qu’on verra pas grand chose. Elle me dit que si les autres veulent, sans problème. Je demande aux Philippiennes si elles veulent et la réponse est non.
J’en parle à un couple Philippiens qui ont trouvés la randonnée pénible, qu’on doit attendre encore 1h30 au sommet… Il part et revient en disant que l’un des guides acceptait de nous descendre. Yé!!!!
Lors de la descente, il n’y avait pas moins de nuages… C’est sûr qu’ils n’ont rien vu de plus au sommet
DSCN0601DSCN0609DSC_0133DSC_0134
On descend et on peut maintenant voir le décor de ce que nous n’avons pas vu durant la nuit. On passe au travers une forêt qui ressemble à la jungle et ça sent très bon à cause de la pluie.
DSCN061418426107_640116342854505_608579327_o
On arrive avant tout le monde chez notre hôte et c’est vraiment super! Pas d’achalandage pour se sécher et se laver. D’ailleurs, l’hôte nous fait bouillir de l’eau pour se laver à la chaudière, car il n’y a pas de douche. 50 php (1,40$) pour l’eau. On se repose un peu et on repart ensuite pour Baguio pour se diriger ensuite vers les rizières de Banaue.

Info sur la randonnée :

  • 4400 php par personne ( 120$) pour les 2 jours, guides inclut, repas, hébergement, billet autobus, entrée au parc, un chandail. Billet médical non inclut
  • Rando : 7h aller-retour
  • Altitude : 2922 mètres
  • Il semblerait qu’il pleut quand même assez souvent
  • Les départs se font seulement le vendredi. Aucun départ en semaine.
  • Le souper à Baguio lors du retour n’est pas inclut
  • L’imperméable est très important, pantalon imperméable aussi. J’étais contente d’avoir les miens ( j’ai appris du Pérou…)
  • lampe frontale ou lampe de poche
  • Encas
  • Lingettes pour bébé
  • Crème solaire
  • Mitaine, tuque
  • Préférable d’avoir des vêtements qui sèche bien et un chandail de rechange au cas que la température est comme nous. Si vous êtes trempés, vous aurez froid au sommet.
  • Important d’avoir le goût de l’aventure et être prêt en cas de mauvais temps!
  • Trail Adventure tours

FHD0032

Tagged , , , ,

0 thoughts on “Mont Pulag, quelle aventure!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :